0
fr
US
X
× SuperSmart S'informer par question de santé Nouveaux articles Articles populaires Visiter notre boutique Mon compte Accès professionnel Blog Programme de fidélisation Langue: Français
Digestion, Confort gastro-intestinal et bucco-dentaire Guides et tutoriels

Comment évacuer les gaz intestinaux naturellement ?

Une personne normale pète environ 14 fois par jour. Les gaz intestinaux sont des produits normaux de la digestion, qui peuvent devenir problématiques s'ils sont trop nombreux, malodorants ou s'ils créent des ballonnements. Comment les éliminer ?
Homme assis souffrant de flatulences excessives
Quelques astuces peuvent vous aider à vous débarrasser de vos flatulences et ballonnements.
Rédaction Supersmart.
2020-12-09 (blog.publication: 2020-12-15)Commentaires (1)

D’où viennent les flatulences ?

Ballonnements, sensation de ventre gonflé, pets plus ou moins nauséabonds : tous ces symptômes, gênants mais sans gravité, proviennent de la digestion. En effet, le système digestif est une machine complexe très performante dans laquelle chaque rouage (bouche, estomac, intestin grêle, colon) a une fonction qui lui est propre (1) :

C’est lors de cette dernière étape, principalement, que les gaz intestinaux sont formés puisque, pour venir à bout de ces matières organiques impertinentes, les bactéries du colon les fermentent. Cette fermentation produit naturellement des gaz parfois malodorants : CO2, méthane, disulfure d’hydrogène.

Ces gaz d’origine bactérienne représentent en moyenne 75 % du volume de gaz intestinaux (2). L’air absorbé pendant que l’on mange constitue les 25% restant : c’est l’aérophagie (3).

Gaz intestinaux douloureux : pourquoi ?

Les gaz intestinaux, qui peuvent devenir douloureux, surviennent quand une trop grande quantité de gaz se retrouve stockée dans le colon sans pouvoir être évacuée. Cette accumulation de gaz peut survenir pour plusieurs raisons.

Comportement et posture

La consommation excessive de sodas (qui contiennent non seulement du gaz mais aussi des sucres, parfois peu digestes) et de chewing-gum (qui favorise l’aérophagie) a été identifiée par les médecins comme des causes importantes de ballonnements et de flatulences excessives.

La posture assise est également responsable des ballonnements : le travail de bureau, où l’on reste assis pendant des heures avant, pendant et après manger, en comprimant l’abdomen, favorise les ballonnements.

Constipation

Les selles, voire les occlusions, forment un bouchon qui empêche l’évacuation des gaz intestinaux, ce qui provoque une surpression douloureuse de l’abdomen.

Alimentation

Certains aliments sont réputés fortement fermentescibles, quoique les scientifiques n’aient pas encore réussi à identifier précisément les polysaccharides responsables de ce phénomène (4).

Il s’agit en particulier des crucifères (de la famille du chou), des légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, soja, etc.) et de la viande rouge. La consommation importante de crudités peut également favoriser la production de gaz par le colon.

Les syndromes de l’intestin irritable (SII ou syndrome du côlon irritable)

« 5 à 10 % de la population serait touchée par le SII », explique l’institut national de recherche agronomique (5).

Or, ce syndrome cache des réalités bien différentes : prolifération bactérienne de l’intestin grêle, perturbation du microbiote intestinal (que l’on peut toutefois nourrir avec les « bonnes bactéries » contenues dans les probiotiques), augmentation de la perméabilité de la barrière intestinale, infections intestinales, sensibilité au gluten non coeliaque, etc. (6)

Flatulences : des solutions variées

Cet état des lieux des causes des flatulences est indispensable pour mettre en œuvre les bonnes stratégies pour lutter contre elles. Il convient en effet d’identifier les causes premières, puis d’appliquer petit à petit des mesures jusqu’à trouver la combinaison de remèdes qui facilitera l'évacuation de vos  gaz intestinaux :

Changer vos habitudes

Il est facile de se rendre compte si l’on consomme fréquemment et en grandes quantités des aliments pouvant être incriminés dans les flatulences, malodorantes ou non. La première étape est donc de réduire voire d’exclure, petit à petit, les aliments potentiellement en cause de votre régime : sodas, chewing-gum, viandes rouges, œufs, choux, légumineuses, lactose, gluten.

Et ce, en adaptant cette stratégie à votre régime spécifique : il est évident qu’un végétarien peut difficilement exclure les légumineuses de son alimentation, sauf à devoir se tourner presque exclusivement vers les algues et les fruits à coques comme sources de protéines !

De même, il est inutile de viser un régime sans gluten (particulièrement contraignant), sans avoir au préalable évincé les premiers aliments responsables de vos pets.

Enfin, il peut être intéressant de pratiquer plus d’activité physique et/ou d’opter, au bureau, pour des sièges ergonomiques limitant l’affaissement du corps au fil de la journée.

Les plantes bonnes pour le confort digestif

Utilisées depuis des millénaires en médecine traditionnelle et en phytothérapie, les plantes constituent de bonnes alliées pour aider à réduire les flatulences.

À ces fins, les remèdes de grands-mères préconisent bien souvent de consommer des infusions ou des tisanes de certaines plantes (par exemple la camomille).

La menthe poivrée, quant à elle, est bien connue pour favoriser le bon fonctionnement du tube digestif et pour aider à éliminer les désagréments digestifs (7). Le fenugrec, de son côté, contribue également au confort digestif (8).

Pour bénéficier d'un excellent apport en menthe poivrée et en fenugrec (entre autres composés intéressants), vous pouvez opter pour l'excellent complément alimentaire Digestive Enzymes.

Le charbon actif : un remède naturel reconnu

Le charbon actif est un remède naturel reconnu par les autorités européennes de santé et les médecins pour contribuer à réduire l'excès de flatulences après les repas (9).

Déjà préconisé par Hippocrate dès l’Antiquité pour purifier l’eau, entièrement naturel, le charbon actif est issu de coques de noix de coco ou de certains bois transformés en charbon, qui est ensuite activé pour favoriser sa porosité et donc son effet sur l'intestin. En effet, une fois arrivé dans l’intestin, le charbon actif (alias le charbon végétal activé) capture, à sa surface, les molécules de gaz ou de liquides qui l’entourent : on dit qu’il est « adsorbant ». Or, le charbon végétal activé peut retenir jusqu’à 100 fois son volume en gaz intestinaux ! Vous pouvez par exemple opter pour Charcoal, un excellent complément de charbon actif.

Attention toutefois : le charbon restant dans l’organisme, et n’étant pas discriminant, il peut aussi « adsorber » certains médicaments. Il est donc important de consulter un médecin avant de prendre un complément de charbon actif, dans le cas où vous suivez un traitement.

Vous disposez maintenant de toutes les clés pour évacuer naturellement vos gaz intestinaux.

Références scientifiques

  1. https://www.vidal.fr/sante/nutrition/corps-aliments/digestion-aliments.html
  2. Sven Kurbel, Beatrica Kurbel, Aleksandar Včev, Intestinal gases and flatulence: Possible causes of occurrence, Medical Hypotheses, Volume 67, Issue 2, 2006, Pages 235-239, ISSN 0306-9877, https://doi.org/10.1016/j.mehy.2006.01.057
  3. https://www.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/ballonnement-flatulence-aerophagie.html
  4. Price, K.R., Lewis, J., Wyatt, G.M. and Fenwick, G.R. (1988), Review article Flatulence — Causes, relation to diet and remedies. Nahrung, 32: 609-626. https://doi.org/10.1002/food.19880320626
  5. https://www.inrae.fr/actualites/syndrome-lintestin-irritable-nouveau-mecanisme-expliquant-douleur-abdominale
  6. Echinard Flore, « Microbiote et troubles fonctionnels de l’intestin », Hegel, 2016/4 (N° 4), p. 436-439. DOI : 10.3917/heg.064.0436. URL : https://www.cairn.info/revue-hegel-2016-4-page-436.htm
  7. EFSA Register of Questions - Europa EU
  8. EFSA Register of Questions - Europa EU
  9. Jain, N. K.; Patel, V. P.; Pitchumoni, C. S., Efficacy of Activated Charcoal in Reducing Intestinal Gas: A Double--Blind Clinical Trial, American Journal of Gastroenterology (Springer Nature) . Jul1986, Vol. 81 Issue 7, p532-535. 4p. 2 Charts, 2 Graphs.
Vous avez aimé, partagez Pinterest

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.
Garance D.
17/12/2020
Merci infiniment
SuperSmart.com
17/12/2020
Bonjour Garance !

C'est un plaisir :)

Merci pour votre message,

Bien à vous,
La Rédaction
Notre sélection d'articles
Femme assise souffrant de reflux gastrique avec remontée acide
5 bons conseils pour atténuer le reflux gastrique naturellement

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est un trouble relativement répandu, accentué par la consommation de certains aliments ou encore par la prise de poids. Voici quelques conseils pour l’atténuer, voire pour vous en débarrasser.

Ananas riche en bromélaïne et découpé sur fond bleu
Les bienfaits de la bromélaïne, une excellente enzyme tirée de l’ananas

Issue de l'ananas, la bromélaïne constitue un complexe enzymatique végétal à ne pas manquer. Découvrez nos conseils pour profiter au mieux de ses bienfaits.

Graines de psyllium blond avec cuiller en bois
Confort intestinal : les multiples bienfaits du psyllium

La graine de psyllium est réputée pour avoir des effets bénéfiques sur les intestins, en cas de constipation... comme de diarrhée. Suivez nos conseils pour profiter au mieux des vertus du psyllium blond ou brun.

Femme souffrant de douleurs intestinales de type SII ou SIBO
SII, SIBO, MICI... Comprendre les troubles chroniques de l’intestin

Intestin irritable, SIBO, maladie de Crohn, etc. De nombreuses personnes souffrent régulièrement de problèmes intestinaux. Quels sont les symptômes et les causes de ces troubles chroniques de l'appareil digestif ? Et quelles solutions y apporter ?

Les 5 meilleures plantes pour favoriser la digestion

La phytothérapie peut vous aider à bien digérer : à la rencontre de cinq plantes parmi les plus efficaces, leurs bienfaits et comment les consommer.

Oui ou non, les probiotiques doivent-ils être conservés au réfrigérateur ?

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous poser la question. Les probiotiques doivent-ils être conservés au réfrigérateur pour survivre ? Et si oui, l’expédition de ces même probiotiques par voie postale peut-elle leur être fatale ?

Ces produits devraient vous intéresser

Probio Forte™Probio Forte™

Une combinaison puissante de 5 souches pour votre intestin

29.00 €(34.56 US$)
+
H. Pylori Fight  200 mgH. Pylori Fight 200 mg

Le traitement naturel contre Helicobacter pylori

28.00 €(33.37 US$)
+
Digestive EnzymesDigestive Enzymes

Formulation digestive surpuissante à spectre exhaustif. Maintenant en DR caps™ gastrorésistants.

30.00 €(35.75 US$)
+
Anti-Acid Reflux FormulaAnti-Acid Reflux Formula

La combinaison naturelle incontournable contre le reflux gastro-œsophagien

35.00 €(41.71 US$)
+
Lactobacillus rhamnosus GGLactobacillus rhamnosus GG

Complément de Lactobacillus Rhamnosus GG à 10 milliards de micro-organismes par dose quotidienne

23.00 €(27.41 US$)
+
-70%
FlavoFight 250 mgFlavoFight 250 mg

Un « flavobiotique » breveté et reconnu par des études cliniques

10.20 €34.00 €(12.15 US$)
+
Zinc L-carnosine 37,5 mgZinc L-carnosine 37,5 mg

Une combinaison naturelle de L-carnosine et de zinc contre le reflux

25.00 €(29.79 US$)
+
Mastic Gum 500 mgMastic Gum 500 mg

Un extrait naturel de pistachier pour améliorer la santé du système digestif

32.00 €(38.13 US$)
+
© 1997-2021 Supersmart.com® - Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2021 Supersmart.com®
Tous droits de reproduction réservés
Nortonx
secure
Warning
ok